Le pays des autres, de Leïla Slimani

L’automne est là et accompagné d’une météo qui lui ressemble : la pluie, le vent, la chute des températures. Nous en rêvions cet été, nos souhaits se sont réalisés. Et que fait-on par ce temps-là ? Et bien personnellement, j’ai une légère tendance à vouloir rester chez moi, à me faire un thé ou un chocolat chaud, … Lire la suite Le pays des autres, de Leïla Slimani

Le droit de disposer de nos corps/vies

Les Etats-Unis ont finalement fini par inventer la machine à voyager dans le temps. Mais pas pour voyager dans le futur, plutôt pour revenir dans le passé. L’un comme l’autre vous me direz, peuvent être qualifiés de catastrophiques… Ce pays qui se prend pour le meilleur du monde et qui souhaite que le reste du … Lire la suite Le droit de disposer de nos corps/vies

Une nuit (1/2)

Chers lecteurs et lectrices, Je publie aujourd'hui une nouvelle écrite l'année passée en plein confinement: un monologue parlant d'engagement entrecoupé des paroles de la chanson "Pas peur" du groupe L.E.J, que j'écoutais en boucle l'année passée dont je vous partage le lien ici. Je vous remercie d'avance pour vos retours et commentaires, et je posterai … Lire la suite Une nuit (1/2)

Travailler en semaine… pour attendre le week-end?

Il y a maintenant bientôt 5 ans, j’ai quitté l’hôtellerie pour avoir une vie « normale ». Fatiguée d’avoir des horaires décalés et de travailler le week-end, de louper les événements importants de mes proches, ou tout simplement de ne pas pouvoir aller à un simple dîner en semaine car j’étais coincée derrière mon desk jusqu’à minuit, … Lire la suite Travailler en semaine… pour attendre le week-end?

La part de l’homme, de Kari Hotakainen

Je dis souvent qu’il n’y a pas de hasard dans la vie, que tout arrive bien pour une raison même si cette raison on n’arrive pas forcément à l’expliquer tout de suite. C’était un peu le cas pour ce roman… En regardant une émission populaire à la télévision finlandaise, ma tante m’expliqua qu’elle adorait l’un … Lire la suite La part de l’homme, de Kari Hotakainen