Mais je t’aime

Ce que je m’apprête à faire dans cet article, n’est clairement pas quelque chose à laquelle je pensais faire sur ce blog. Jamais. Je n’ai plus 15 ans et pourtant je vais vous partager une chanson qui m’a bouleversé…

Hier, la radio m’a réveillé avec la nouvelle chanson de Camille Lellouche et de Grand Corps Malade intitulée Mais je t’aime.

Toujours à moitié endormie et dans mon lit, cette chanson m’a littéralement fait frissonner, m’a laissé sans voix! Pourquoi ai-je eu une réaction aussi physique, je n’ai pas d’explication logique. C’est juste que c’était le cas. Alors oui, c’est un peu comme si je revenais à une époque révolue de ma vie, à donner autant d’importance à des paroles, des voix et à une mélodie, mais j’ai envie de vous dire, « Et alors ? ».

Il m’arrive aussi de chanter à tue-tête à la maison ou encore de danser comme si personne ne me regardait, sans raison valable, là aussi je dirais, « Et alors? ». Faites de même, ça libère!

Donc cette chanson au titre évocateur, n’est pas une chanson superficielle et… Cela fait tellement de bien!

Ces trois petits mots magiques prennent dans une vie une grande importance. On dit souvent que ceux qui ont manqué d’amour manquent souvent de mots et je pense que c’est réellement le cas. Nous ne partons pas tous dans les meilleures/mêmes conditions dans la vie quand il s’agit d’aimer.

Personnellement, ces trois petits mots je les ai rarement entendus, et je les ai dit deux fois dans ma vie et pas dans les meilleures occasions/conditions. La première fois c’était au moment d’une rupture (chose que je regrette d’ailleurs, un peu comme si j’attendais que cela fasse changer d’avis l’autre !) et la deuxième c’était lors d’une dispute. Je pense n’avoir aimé qu’une fois (celui avec la dispute 😉 ) donc je me suis trompée qu’une fois …

Suis-je la seule à avoir autant de difficultés à exprimer mon amour ? Pourquoi ces mots me retournent le ventre quand je veux les dire et pourquoi les ai-je dit si rarement dans ma vie ?

Cette chanson est un hymme à la réalité de l’amour et à ses difficultés, pour ceux et celles qui ont connu, connaissent et connaîtront ce sentiment aussi précieux et renversant, cette chanson est pour nous.

Je vous laisse découvrir les paroles et vous mets également ici un lien pour découvrir cette chanson.

Mais je t’aime

Mais me raconte pas d’histoires
Tu sais bien, ce qui ne tourne pas rond
Chez moi, ne m’en demande pas trop
Tu sais bien, que les fêlures sont profondes
Sans moi, ne t’accroche pas si fort
Si tu doutes, ne t’accroche pas si fort
Si ça te coûte, ne me laisse pas te quitter
Alors que je suis sûre de moi
Je te donne tout ce que j’ai alors essaie de voir en moi que

Je t’aime
Mais je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime, du plus fort que je peux
Je t’aime, et je fais de mon mieux

On m’avait dit « Attends tu vas voir, l’amour c’est un grand feu »
Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux
Ça envoie des centaines de lucioles tout là-haut, au firmament
Ça s’allume d’un coup et ça éclaire le monde et la ville différemment
Nous on a craqué l’allumette pour l’étincelle de nos débuts
On a alimenté ce foyer de tous nos excès, de nos abus
On s’est aimé plus que tout, seul au monde de notre bulle
Ces flammes nous ont rendus fous
On a oublié qu’au final, le feu ça brûle

Et je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Oui, je t’aime
Je t’aime
Je t’aime, du plus fort que je peux
Je t’aime, et je fais de mon mieux

Je m’approche tout près de notre feu et je transpire d’amertume
Je vois danser ces flammes jaunes et bleues, et la passion qui se consume
Pourquoi lorsque l’amour est fort il nous rend vulnérables et fragiles
Je pense à nous et je vacille, pourquoi depuis rien n’est facile
Je t’aime en feu, je t’aime en or
Je t’aime soucieux, je t’aime trop fort
Je t’aime pour deux, je t’aime à tord
C’est périlleux, je t’aime encore
Alors c’est vrai ça me perfore
Je t’aime pesant, je t’aime bancale
Évidemment ça me dévore
Je sais tellement que je t’aime, mal

Si j’avance, avec toi
C’est que je me vois faire cette danse, dans tes bras
Des attentes, j’en ai pas
Tu me donnes tant d’amour, tant de force
Que je ne peux plus, me passer d’toi
Si mes mots te blessent, c’est pas de ta faute
Mes blessures sont d’hier
Il y a des jours plus durs que d’autres
Si mes mots te pèsent
J’y suis pour rien
J’y suis pour rien, rien

Mais, je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime
Je t’aime, du plus fort que je peux
Je t’aime (Tu m’aimes), et je fais de mon mieux (Tu fais de ton mieux)

Mais, je t’aime (je t’aime)

On ne peut dire que MERCI à Grands Corps Malade et Camille Lellouche.

Et maintenant, après avoir donné un peu de moi, parlons un peu de vous.

Que représentent pour vous les mots « Je t’aime » ? Est-ce que vous les dites souvent ? A quelles occasions ?

Un commentaire sur “Mais je t’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s