Monologue: dilemme

« Papa ou maman ? J’ai passé l’âge de choisir apparemment. Passé 12 ans, j’ai mon mot à dire. Mais pourquoi je n’ai pas déjà 18 ans ? Pour ne pas avoir à choisir et me barrer loin tout court. Malade comme un chien depuis trois jours et elle s’en fout. Elle reste couchée. Limite elle me dirait « Crève ! », se serait la même. Mais ici c’est… Je connais ici. J’ai toujours vécu ici. Bon ok, je me prends une rouste de temps en temps mais je m’améliore à éviter les coups, non ? J’en rends, même. C’était ce soir-là d’ailleurs que c’est allé trop loin. J’ai rendu. L’enfant ne rend pas. L’enfant ne doit pas rendre. Bref.

Et chez papa ? Bordel, mais chez lui, c’est loin ! Un autre pays, une autre langue, des amis à se refaire et j’ai aussi le BAC à passer ! Dans deux ans ! Soit 104 semaines, 730 jours… Ca peut-être gérable, en fait. Mais faudrait que je mette au point une stratégie à être le moins possible ici. Mais en même temps je n’ai pas attendu tout ce temps pour filer à l’autre bout de la Terre pour manquer une année !

Et elle ? Elle va devenir quoi sans moi ? Pas de boulot, pas de mec, plus d’amis… Juste la dépression pour lui tenir compagnie. Elle me l’a toujours dit : « Si tu pars, je crève ! ». Mais maintenant je me rends compte que si je ne pars pas je crève.

Et papa ? Pourquoi il est si loin ? Pourquoi il y a douze fuseaux horaires ? Peut-être que je deviendrai bilingue en un rien de temps ? Les australiennes sont canon à ce qu’on m’a dit en plus. Mieux qu’ici, dans ce quartier, dans tous les cas. En même temps, c’est pas difficile…

Des années qu’il est parti et que je ne l’ai pas vu ! Une carte postale tous les six mois et un appel entre deux avions. C’est tout ce que je connais de lui. Né de père inconnu, cela aurait été la même chose…

Mais elle je la connais. Ici je connais. Ecole, potes, quartier. Mais là-bas ? Me faire bouffer la jambe par un requin ou un croco ? Revenir avec une jambe de bois ? Mais non, elle sera en métal, une prothèse. Ils font les choses bien maintenant, j’ai vu un docu à la télé. Mais là encore il faut de l’argent. Papa pourra payer lui au moins. Et on m’appellera peut-être le pirate du quartier ! Il me faudra un perroquet, ils doivent être super colorés là-bas en plus !

Mais en fait pourquoi je pense à ça ? Qu’est-ce que je dis-là ?

Chez qui je vais ou chez qui je reste ? Où se sera le plus facile ? Où se sera le moins dur ?

Le connu ou l’inconnu ? »

*********

Alors, à votre avis, quel serait le choix le plus judicieux à faire ? Et vous, à quel genre de dilemme vous a valu un monologue intérieur ces derniers temps ?

A bientôt 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s