Entre les fêtes

Je ne sais pas vous mais moi depuis le 26 décembre je ne sais plus trop quel jour nous sommes ni ce que je suis censée faire de mes journées. Cette année j’ai eu la chance de pouvoir prendre des vacances sur cette période et de fêter comme il se doit cette fin d’année mais ces quelques jours entre les fêtes représentent une période de flottement.

Au mois de décembre j’ai été littéralement prise dans une tornade d’invitations et d’évènements, à mon plus grand plaisir bien sûr, après deux années de restrictions sanitaires sévères. C’était un peu comme si les gens avaient voulu se rattraper, même si on ne rattrape jamais vraiment le temps perdu, mais je pense surtout que tout a aussi un peu changé dans ma vie depuis : le travail, les collègues, les amis etc. La combinaison de tout cela a eu pour résultat de grands moments festifs et de joie avant même Noël.

En décembre, je n’ai pas eu le temps d’écrire ou de me poser, et donc ce sont durant ces quelques jours où je reprends mon souffle, que mon estomac essaye de reprendre sa routine quotidienne (tout en mangeant les restes de Noël à gauche à droite) que je commence gentiment à reprendre la plume (enfin, ouvrir de nouvelles pages Word et écrire via un ordinateur 😉) et à penser à 2023.

Hier, par exemple, devant l’Age de Glace 3 (sérieusement !), j’ai commencé à me projeter dans de futures potentielles vacances : de nouvelles destinations et de nouveaux moyens de voyager. Oui, je suis d’accord avec vous, pourquoi y penser maintenant car je suis actuellement en vacances, mais rester à la maison pendant ses congés cela ne compte pas… donc j’ai le droit de penser à d’éventuels futurs déplacements comme je pense déjà le midi à ce que je vais manger le soir. Je constate que je faisais peut-être un blocage avant ces fêtes pour prévoir quoi que ce soit pour l’année prochaine… Ou que je laissais peut-être les choses venir à moi pour une fois, être dans ce fameux « lâcher prise ».

J’essaye de penser principalement aux réjouissances, car créer un tableau Excel me démontrant par A+B la perte de mon pouvoir d’achat pour 2023 ne sont pas des choses que j’ai envie de voir en ce moment et je pense que vous êtes dans le même cas que moi, non ?

Depuis Noël donc, je m’enchaîne 10 à 11 heures de sommeil par nuit sans aucune difficulté. Je décide le matin au réveil de ce que je vais faire de ma journée. Je fais à la fois du tri et du ménage dans mes affaires, je vide ce qui peut être vidé, donne ce qui peut être donné et je me mets aussi à jour administrativement. Je vois des amis autour d’un café ou part prendre le soleil quand il daigne sortir. Je lis, j’écris, je mange et je…vis.

Pas de montre, pas de sport, pas de régime, pas d’emails, pas de limite de temps dans ce que je fais ou avec qui je vois. Se laisser vivre sans limite de temps, serait-ce vivre dans le moment présent ?

Je pense également à l’année passée, mais je ne m’y attarde pas trop car je n’ai plus aucun pouvoir sur elle, juste des résultats.

Tout n’a pas été parfait bien entendu, mais tout est en chemin. J’ai compris maintenant qu’on ne pouvait pas révolutionner sa vie en une année, mais qu’il fallait faire de petits pas dans la direction souhaitée, et peu à peu, grâce à eux, les opportunités et les nouvelles rencontres se mettent en place.

Je me sens très chanceuse de ma situation actuelle mais je sais que j’ai aussi déclenché ces changements significatifs il y a de cela quelques années et cela n’a pas été sans peines. On n’a rien sans rien.

Cette période de fêtes a aussi été longtemps une source d’angoisses pour moi, car très jeune, j’ai préféré être seule plutôt que mal accompagnée. Je sais maintenant que lorsqu’on se retrouve avec des personnes que l’on aime et qui nous aiment sincèrement, ces fêtes prennent une toute autre saveur et d’autres couleurs. Pas de stress, pas d’angoisses, pas de violence : c’est possible. Les choses peuvent donc changer pour le meilleur mais cela prend juste du temps et quelques douloureuses décisions. Cela vaut aussi d’ailleurs pour le reste de l’année…

J’espère donc que de votre côté ces fêtes se déroulent comme vous le souhaitez, que vous les passez avec les bonnes personnes (famille ou pas) et que si vous êtes seul(e)s cette année, cela ne sera pas forcément le cas l’année prochaine.

Croyez-moi.

****

Merci d’avoir été aussi nombreux à passer du temps sur Carnets d’une plume cette année ! Et on se dit à l’année prochaine pour de nouveaux articles et quelques surprises 😊 !

Carnets d’une plume

3 commentaires sur “Entre les fêtes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s