(Re)trouver son énergie

La vie a pour habitude de nous réserver des surprises. Des bonnes comme des mauvaises. Souvent, du moins me concernant, les surprises s’enchaînent en cycles. C’est-à-dire que je vais avoir une suite de bonnes surprises pour enchaîner sur une suite de mauvaises surprises. « Un malheur n’arrive jamais seul » ou « la loi des séries » illustrent assez bien ce que je veux exprimer. Mais bon ce qui m’intéresse aujourd’hui se sont les conséquences de ces cycles de bonnes et mauvaises surprises. Les premiers décuplent notre énergie et notre bonne humeur tandis que les autres nous vident de notre énergie et nous envahissent de tristesse.

Comment conserver sa bonne humeur et son énergie ne serait pas intéressant à développer dans cet article car les aléas font qu’un moment donné nous seront tous touchés par la maladie, la perte d’un être cher, un licenciement, une dépression, une séparation… et nous perdrons momentanément pied. C’est comment s’en remettre rapidement qui nous intéresse, non ? Même si nous sommes tous des individualités bien distinctes, avec des histoires bien personnelles, j’aime à croire que nous avons une base commune.

N’étant absolument pas fan des solutions médicamenteuses et ayant subi personnellement une grosse tornade dans ma vie ces dernières semaines (d’où un défaut de publications régulières), je me suis concentrée sur les choses suivantes.

Dormir, boire et manger

Passée la trentaine et écoutant de plus en plus ce que mon corps a à me dire, je l’expédie cat-859011_960_720au lit dès que mes yeux se ferment. Il est 21h ? 23h ? Nous sommes lundi soir ou samedi soir ? Rien à faire, mon corps en a sa claque de la journée passée et me crie d’aller retrouver mon lit pour obtenir un sommeil réparateur. 8h ou 12h ? Les chats ont la chance de dormir 16h par jour, eux! Peu importe, on ne discute plus sur mon sommeil…

Ensuite je pense à manger et boire. Simple et cela semble couler de source, non? Notre corps et notre esprit ne vivraient pas décemment sans ces carburants quotidiens. Mais manger et boire quoi ? Et bien arrêter les fast-foods, l’alcool et autres substances trop grasses, trop salées et trop sucrées. C’est prouvé ! Les pubs ne nous mentent pas (pour une fois !), même si le burger et les frites sont agréables sur le moment ainsi que cette petite bière après le boulot, si nous le faisons tous les jours ou juste plusieurs fois par semaine, notre vitalité en prend un sacré coup. Sûre ? Absolument !

S’aérer le corps et l’esprit

Rien de bien compliqué là-dedans non plus, si nous n’avons plus d’énergie c’est que notre corps et notre esprit ne fonctionnent plus comme nous le souhaitons. Et pour regagner une force physique (et psychique) il faut sortir de chez soi et marcher. Si l’on wood-691629__340peut se trouver un coin de nature, c’est optimal, sinon marcher, observer et être dans le moment présent régénère l’esprit et le corps. L’emprise que nous avons sur les événements est alors relâchée, et même si c’est juste 30 minutes par jour c’est toujours cela de gagner ! Le cerveau se met en pause et le sang circule. Pour les plus courageux, une reprise du sport s’impose : le corps libère ses tensions que cela soit lors d’une séance de yoga ou de cardio. Et il libère tellement d’endorphines que cela nous aide à mieux nous endormir…

S’entourer

Quand on est amorphe, on n’a pas forcément envie de socialiser. Que cela soit après une rupture, un deuil, une maladie, on se sent souvent un peu seul au monde pensant que personne ne comprendra jamais notre douleur. Faux.  Les drames se vivent tous les jours et tout près de nous. Les gens qui nous aiment seront là. Et attention, je dis bien ceux qui adventure-1807524__340nous aiment, pas forcément ceux que nous aimons. S’ils sont loin, n’hésitez pas à appeler, mais ils vous appelleront. Et si vous avez la chance d’avoir des gens proches de vous, laissez-les venir chez vous. Pas besoin d’un grand déballage ou de larmes à partager, souvent c’est juste la présence simple de l’autre et la conversation de choses et d’autres qui font que le jour d’après nous irons déjà mieux et que nous verrons les choses autrement.

Et souvent aussi, nous verrons qu’en perte d’énergie, le ménage se fait autour de nous. Nous voyons les gens qui restent, les gens qui disparaissent et les gens qui apparaissent.

Enfin tout est une question de temps. Le  temps est définitivement notre meilleur allié aux aléas de la vie : il soigne, il répare, il pardonne. Donc allons-y un jour à la fois. En s’accrochant à une bonne alimentation, un bon sommeil et à des gestes et paroles d’amitié et d’amour quotidiens, feront que l’énergie reviendra. Elle n’est jamais vraiment très loin si on désire à tout prix la retrouver. La vie est là pour nous rappeler de temps à autre, que rien n’est permanent, que tout change tout le temps et qu’il ne tient qu’à nous d’avoir la force de continuer et de retrouver cette énergie qui nous la fait tant aimer, cette vie.

Et vous ? Que faites-vous pour (re)trouver votre énergie ?

set-3047724__340

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s