La démesure des Etats-Unis

Revenant d’un voyage d’une dizaine de jours aux Etats-Unis, en Louisiane et au Texas plus exactement, j’ai dû paraître un peu trop européenne et peut être même très chauvine aux yeux des personnes avec qui j’ai passé mes vacances. Forcément, entre ceux qui tentent le rêve américain et ceux qui y sont nés, mes observations ou réflexions pouvaient paraître soit ridicules soit un peu snobs.

Le seul mot qui me vient à l’esprit pour décrire ce pays gigantesque est : démesure.

C’était mon troisième voyage aux Etats-Unis, les précédents étaient à New-York et Washington et j’en reviens donc avec une vision un peu plus précise du pays dans sa globalité.

Les villes et leurs routes

Les rues et les avenues se dessinent en lignes complètement droites et peuvent s’étendre sur plusieurs kilomètres et sur plusieurs voies (autoroutes à 5 voies par exemple), chose que l’on ne verra jamais en Europe (ou alors ces rues font les exceptions de la ville). Donc

Schéma+de+la+ville+américaine

il est très facile de se repérer une fois que l’on a compris le système car les villes sont en forme de quadrillage.

Le centre-ville est généralement le CBD (Central Business District), soit la zone des affaires avec ces énormes tours et ces non ou peu d’espaces verts. Cela brille, c’est haut, c’est impressionnant mais c’est aussi très froid. Juste après viennent les anciens centres industriels et les ghettos, cela ne forme pas forcément un cercle concentrique à chaque fois mais ils sont dans la continuité du CBD. Ensuite viennent les banlieues construites avant les années 1960 puis les nouvelles : les suburbs. Donc si vous êtes riche vous habiterez ces suburbs ou louerez un appartement hors de prix dans le CBD, si vous êtes pauvre, vous vivrez entre les deux!

La nourriture et les boissons

Ayant eu la chance de grandir dans un pays où la gastronomie et une nourriture équilibrée sont une part importante de la vie de tous les jours, cela peut devenir un véritable défi de vouloir manger sainement aux Etats-Unis. La taille des portions et des boissons est démesurée. On pourrait mettre une vingtaine d’expresso italien dans une tasse de café américaine ou cup et bizarrement ce dernier n’a pas la même efficacité… Mon premier jour au petit déjeuner, j’ai commandé un mocha, que je n’ai pas pu terminer car je buvais littéralement du sucre.

En Louisiane, la nourriture est très réputée, mais je me demandais pourquoi tous ces fruits de mer devaient être absolument frit. Cela retire le goût ou/et cela permet-il de consommer des fruits de mer pas forcément frais ? Les sodas sont partout, les bouteilles de vin sont XXL et excessivement chères (11 à 15 $ pour un prix de base soit 11 à 15eat-3236971__340 CHF…). Les frites, les Mac & cheese, le riz et autres haricots sont le plus souvent en accompagnement. Et les fruits et les légumes? On en trouve, mais il faut chercher et aussi payer souvent un peu plus cher pour en obtenir et de qualité.

Les Américains

Contrairement à l’Europe, les américains sont très friendly, comme ils disent. Ce côté que nous trouvons souvent superficiels et qui peut aussi agacer, peut être agréable, notamment lorsqu’on voyage seul. En effet, peu importe ce que vous ferez dans votre journée, vous aurez beaucoup d’interactions avec les locaux : dans la rue, dans un bar, dans un café, dans un restaurant… les possibilités de rencontres sont illimitées. La langue anglaise peut y être pour beaucoup car il n’y a pas cette notion de vouvoiement, on ne fait pas de différence entre les gens par le langage ce qui est fort appréciable. En revanche les « Honey », « Sweety », « How are you today ?» et « Have a good one ! » toute la journée ne peuvent être objectivement sincères car on ne reverra jamais ces gens (et on ne les connaît pas plus non plus).colorful-doodle-3042581__340

Oui, peut être que nous européens, devons nous détendre, ou qu’eux américains réfléchissent à deux fois avant de nous appeler chéri ou nous demander comment on va car pour rappel, les Etats Unis représentent le pays de l’individualisme par excellence, donc bon…

Une question de taille

Vous le savez, les Etats-Unis ont été colonisés par les européens qui avaient soit un égo démesuré soit une frustration liée à la (petite) taille. Tout aux Etats-Unis est plus grand qu’en Europe : les boissons, les portions, les routes, les voitures, les villes, les gens et leurs tours de taille… On a l’impression que tout est alors possible car une toute autre énergie se fait sentir partout où vous allez. Il est alors compréhensible que l’on souhaite tenter l’expérience, si sa propre vie en Europe ne pouvait pas combler les opportunités que les Etats-Unis peuvent offrir. Mais attention, c’est un peu comme pour les enfants, comment se terminent souvent les histoires où il y a pas ou très peu de limites ? Pas forcément bien, non ?

L’Europe est peut-être trop dans l’assistanat de ses citoyens et les Etats-Unis les laissent se livrer peut-être trop à eux-mêmes…. Je suis incapable de dire si c’est quelque chose de bien ou de mauvais, en tout cas en tant que touriste on en prend plein les yeux tout en vidant très bien son porte-monnaie aussi. Mais si on commence à parler éducation, santé et droits des femmes et des hommes, alors que le plus riche survive !

dollar-1443244__340

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s