L’amour a-t-il des limites?

Il y a quelques semaines, lors d’un mariage, on m’a posé les questions suivantes :

« Jusqu’où pourrais-tu aller par amour ? A quel moment tu pourrais dire stop ? »

Je me suis retrouvée un peu bête, car tout ce que j’avais pu faire par amour jusqu’à maintenant ne me semblait pas exceptionnel, mais plutôt naturel. Mais en y réfléchissant un peu plus, il y a des choses auxquelles j’ai dû me compromettre dans l’espoir de voir grandir une relation ou de tout simplement pouvoir la garder. L’amour déplace des montagnes, mais l’amour ne suffit pas toujours… Car beaucoup de choses peuvent venir le tester, le mettre en doute pour qu’au final il se rompe.

Le travail

Ah, depuis que la femme travaille, la vie de couple a été complètement chamboulée. Nous sommes désormais deux à travailler. Nous voulons gagner de l’argent (mais on en gagne toujours moins que les hommes), nous sommes indépendantes et nous pouvons passer beaucoup de temps au travail et peu à la maison. Mais c’est aussi le cas des hommes, des partenaires. Et l’amour dans tout cela ? Il n’est plus question de rester à la maison et de se coltiner les tâches ménagères et d’attendre patiemment que chéri rentre du travail pour la paix du ménage. Le temps passé avec l’autre ? Les priorités de vie que l’on souhaite se donner personnellement et aussi pour le couple ? A nous de négocier pour trouver un juste équilibre qui convienne aux deux partenaires.

La religion

En Occident, nous sommes une génération où nous n’avons pas forcément grandi avec une croyance propre en la religion, où nous ne nous formalisons pas de dogmes ou de traditions dans nos vies quotidiennes. Quand il s’agit de s’unir officiellement, via le mariage si la religion n’est pas la même pour les prétendants, cela peut vite devenir un problème, pas pour nous, mais pour les familles. Car l’un ou l’autre devra alors se convertir. Se convertir à quoi et pourquoi ? S’obliger ou faire semblant d’adhérer à des croyances et à des traditions qui ne font pas sa propre éducation pour pouvoir s’unir à l’être aimé? Catholiques, juifs, musulmans… pour moi c’est le même Dieu, les rites seuls changent. Mais cela reste une chose à ne pas prendre à la légère et peut être source de conflits et de séparation mais aussi d’union encore plus forte.

La famille

Fille unique, sans parents, ayant une petite famille et en plus très éparpillée, la voir se fait rare, et encore plus pour le partenaire. En revanche l’autre, peut en avoir une et une grande, si ce n’est pas déjà une à moitié construite (et oui passé 30 ans, cela arrive souvent). La famille c’est important, la nôtre mais aussi celle de l’autre. Quel sera donc le poids des familles dans la vie de couple, sera-t-elle envahissante ? Bienveillante ? Absente ? La famille fait partie de l’autre, l’a vu grandir, mûrir, mais aussi souffrir. Il faut alors décider ensemble du poids ou de l’aide qu’elle apportera au couple. Ce qui n’est pas une chose facile déjà, seul, alors encore moins à deux.

La maladie

Qu’elle soit mortelle ou pas, si votre partenaire tombe malade, comment réagiriez-vous ? Et vice-versa. Car quand on est en bonne santé, on ne pense jamais à devenir malade, et quand un diagnostic tombe, beaucoup se séparent, par peur, par lâcheté, par charges de responsabilité, et même par amour … 20 ans d’union derrière soi ne protège en rien nos réactions face à la maladie. Soit la maladie nourrit le couple, le fortifie, soit il le dénoue pour le rompre.

La distance

L’expatriation de l’un ne veut pas forcément dire l’expatriation de l’autre. Oui, là je ne fais pas référence à des petites vacances de deux à trois semaines, mais à la bonne séparation de plusieurs mois. C’est vrai on peut le faire, c’est possible, quand il y a de l’amour. Mais c’est loin d’être facile, malgré une technologie au top pour les messages, les appels, les échanges de photos etc… Chacun fait sa vie sans l’autre pendant une certaine période, il faut alors avoir confiance, être patient, tolérant et accepter la frustration.

Chaque cas peut soit renforcer, soit dissoudre un amour, un couple. Plus il y a d’épreuves et plus l’amour grandit, se renforce et se transforme ou se casse. Aucune belle histoire d’amour n’est un long fleuve tranquille, et un amour sans difficultés n’en est pas vraiment un, non ? Et si l’amour résistait à toutes ces épreuves, serait-il pour autant garanti? Non. Car nous sommes en constante évolution. Les limites que l’on peut rencontrer sur notre route sont propres à chacun(e), de part notre éducation, notre environnement, nos relations… Les seules limites alors que l’on peut trouver sur notre chemin, c’est celles que l’on se construit et celles que l’autre nous impose car l’amour, seul, est libre. Il vient quand on s’y attend le moins et nous fait dépasser nos propres limites et celles de l’autre.

4 commentaires sur “L’amour a-t-il des limites?

  1. J’ai bien aimé ton article, même si j’avoue ne plus penser pareil. Aujourd’hui, pour moi la réponse à ces deux questions serait:

    « Jusqu’où pourrais-tu aller par amour ? A quel moment tu pourrais dire stop ? »

    Tant que cela (les concessions) ne me coute pas ! voilà ma limite.

    Pour ma part j’ai appris à voir le couple comme une équipe. Une équipe soudée qui surmonte les péripéties de la vie et qui fait des choix à deux et non égoïstement dans son coin. Qui accepte que sa moitié à besoin de penser à elle à un moment sans avoir à se mettre de côté pour autant ( le travail). Une équipe qui prend en compte les croyances de l’autres et les respects jusqu’à en discutait ( et en apprendre au passage) sans émettre de jugement…
    Surtout une équipe qui communique et qui essaie d’avancer ensemble. Je te dis cela, mais je pense qu’il faut trouver une personne avec qui tu es sur le même chemin dès le départ 🙂 c’est le plus important

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s