La jungle des sites de rencontres

Cela fait maintenant quelques mois que je suis célibataire, la trentaine passée et c’est bien la première fois que je me pose la question du comment je vais pouvoir rencontrer un mec digne de ce nom…

Ah oui, car même si mon passé amoureux n’est pas forcément glorieux, je ne me suis jamais demandée comment j’allais rencontrer le prochain, il arrivait, c’est tout. Du coup me re-voici dans ce célibat que je connais trop bien et qui ne m’a jamais fait peur, mais qui est différent cette fois-ci. En effet, je n’ai plus 20 ans mais une dizaine d’années de plus et je pense savoir ce que je veux dans une relation, mais surtout la logistique des rencontres amoureuses a énormément changé !

Et oui, comme mon entourage genevois est casé à 90% (et j’inclus ici aussi le potentiel qu’il pourrait y avoir sur mon lieu de travail), que par conséquent les sorties se font moins souvent avec également moins de chances que mes amis ramènent un pote célibataire et hétéro, et qu’au final j’ai été absente ou handicapée une bonne partie de l’année, je me suis alors résignée à m’inscrire sur un site de rencontre (par un dimanche après-midi pluvieux)…

Alors ce n’était pas une découverte, je n’étais pas novice mais loin d’être adepte. J’ai compté que 8 ans en arrière j’avais testé Adopteunmec.com à Paris et cela s’était terminé1200px-AdopteUnMec_Logo.svg par une relation à distance avec un mec très bizarre et qui restait toujours sur le site même si je nous considérais en couple… Par la suite, les hommes que j’ai eus dans ma vie ont été rencontrés d’une manière naturelle : au travail, ami d’ami, à un concert, à une balade dans un parc etc.… Mais bon, comme tout le monde est désormais fourré dans son portable H24 ou en couple, il est difficile de se parler dans un bar, dans une soirée, même dans la rue et il faut rajouter aussi le facteur « Genève ». Bref, après des semaines (voire des mois) de conseils d’amis, je me suis lancée. Et quel lancement…

Les marchés de la rencontre

Alors, ayant entendu trop d’histoires chelou avec Tinder, je me suis dit que j’allais essayer un autre site : Meetic. Il y avait bien sûr Parship, Eliterencontres… Mais je n’ai pas fait d’étude de marché (j’aurais dû?), j’y suis allée tout en spontanéité… Comme le site est payant, je pensais que les hommes qui s’inscrivaient devaient être plus sérieux qu’ailleurs. Grave erreur ! Pour commencer, tout le monde a accès à notre profil et on voit qui passe dessus : les jeunes et les moins jeunes. Par conséquent, tout le monde peut venir nous parler, il n’y a pas de filtres. Et quand un homme du double de votre âge entame un « Salut, ça va ? », on pense sincèrement lui répondre : « Je ne sais pas si t’as vu, mais je pourrais être ta fille. Juste pour infos » et bien on ignore et on bloque. L’application nous propose 100 profils par jour, rien que cela! Et comme sur Tinder alors, on swipe. On se fait donc une idée d’une personne en l’espace de deux secondes, c’est comme dans la vraie vie, non? Certaines soirées, on parle avec 4 personnes différentes et on doit revenir régulièrement sur les profils pour savoir à qui on parle vraiment… Trop de succès!

Les profils

Alors Meetic a été tellement mythique que je suis passée à Tinder, qui est gratuit. Mais les résultats ne sont pas fameux non plus. Ca match oui, mais cela ne parle pas… Les deux combinés, j’ai découvert que les hommes se cachaient derrière des lunettes de tinder-3371416_1280soleil, car avec ou sans lunettes, il y a une grosse différence. D’autres sous des pseudos devant sûrement nous impressionner comme « Quiky69 », « Tendresse74 » ou encore « OpenSpirit » accompagné d’une photo avec de grosses carottes dans la bouche… Il y a ceux qui proposent de se voir au bout de trois messages et ceux qui ne le font pas au bout de trois semaines, ceux qui pensent que tu es une chaudasse et qui te sextent direct, ceux qui te proposent des plans à trois ou encore te détaillent leurs performances sexuelles accompagnées forcément d’une dick pic… Comme si moi il me viendrait à l’idée d’envoyer une photo de mes parties génitales! On n’est vraiment pas foutu pareil! Il y a ceux aussi avec qui on se prend la tête avant même de les avoir rencontrés… Cela vend vraiment du rêve, nan ? Ceux que j’ai en revanche rencontrés avaient l’air normal sur les photos et dans leurs échanges, mais ce que le virtuel ne peut « vendre » c’est le feeling… Oui cette sensation que vous avez lorsque vous êtes en présence d’une personne, cette chose indescriptible qui fait dire au bout de 5 secondes : non, cela ne le fera pas.

Résultats ?

Pas grand-chose, à part des histoires à raconter et des fou-rires avec ma meilleure amie. Et comme elle m’a sortie dernièrement : « C’est vraiment la porte ouverte à toutes les fenêtres ! » (copyright Gad Elmaleh). Frustrée ? Un peu. Car quand on va au marché pour faire ses courses, on sait et on trouve ce que l’on veut et on n’y va pas tous les jours. Mais là, on a beau y aller tous les jours, avoir un descriptif de produits, il n’y a pas de satisfaction immédiate, mais plutôt de la déception, de l’incompréhension et donc de la frustration. Ah mais pardon, c’est vrai, je ne cherche pas un produit, mais un être humain, oups ! C’est cette époque à laquelle j’ai tellement de mal à m’adapter, désolée!

Enfin, beaucoup de temps et d’énergie dépensés (que jusqu’à maintenant je dépensais ailleurs) pour pas beaucoup de résultats. Mais après tout, de nombreux couples sont nés de cette manière, je suis peut-être trop old fashion, ou je devrais peut être encore plus m’investir et passer en mode « recrutement », comme dirait l’autre.

Et vous, avez-vous déjà fait un tour dans cette jungle (aseptisée, je vous l’accorde, mais jungle quand même) ? Racontez-nous, cela ne peut être qu’intéressant 🙂

the-1865639_1280

 

2 commentaires sur “La jungle des sites de rencontres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s