La montagne, ça nous gagne!

Qui est parti ou part au ski cet hiver ? Les vacances scolaires ont déjà commencé en France et dans certains cantons de Suisse dont celui de Genève. Depuis le mois de janvier et surtout les vendredis et lundis, on ne parle que de montagnes, de poudreuse, de raclette et autre fondue. La Suisse a ce grand avantage d’avoir des montagnes un peu partout peu importe où l’on se trouve sur le territoire.

Genève est désertée durant cette période par les genevois qui ont la chance d’avoir une « option » à la montagne. L’option en question, peut être un appartement, un chalet ou encore des amis qui vous invitent à la montagne. Facile, les premières stations sont situées à 30-45 min en voiture, et si pas de voiture, de nombreuses lignes de bus desservent les stations environnantes, en Suisse comme en France.20170122_135757

La montagne, je l’ai découverte en vivant ici. Ayant grandi en banlieue parisienne et passant mes vacances de février en Finlande, ma mère ne se posait pas la question de nous emmener à la montagne en hiver et d’ailleurs c’est très cher ! On croit d’ailleurs souvent que je sais skier parfaitement sous prétexte que j’ai du sang finlandais… Grave erreur ! Rappel géographique : la Finlande est un pays plat. Certes il y a de la neige 3 à 4 mois dans l’année et des températures peuvent descendre jusqu’à -35 degrés, mais on ne descend pas de montagnes à ski. En revanche on traverse des forêts

Depuis que je vis ici, les montagnes ont commencé à me fasciner. D’abord parce qu’on les voit tous les jours : des Alpes au Jura, la ville en est entourée. Après parce qu’été comme hiver j’ai eu l’occasion de m’y rendre pour des randonnées comme pour aller apprendre à skier ou se balader en raquettes. Alors pourquoi y-va-t-on ? Pourquoi les parisiens s’offrent ils souvent une semaine en hiver, même si c’est souvent hors de prix ?

Nos sens en question

Vous voulez un grand nettoyage de vos sens ? De l’odorat, de la vue et de l’ouïe plus en particulier ? Et bien c’est le parfait endroit pour une purification en douceur.

Oubliez la pollution, oubliez les odeurs, oubliez l’humidité, dès que vous passez une certaine altitude l’air est tout simplement différent. Il est pur, il est sain, il est respirable et même piquant en hiver ! Plus on monte, moins il y a d’oxygène, mais notre organisme se retrouve comme régénéré. Les sensations sont décuplées : vous avez une fatigue plus person-1245959__340intense après une activité physique, votre appétit grandit, et la moindre goutte d’alcool a un effet puissance dix… Une sensation générale de bien-être vous envahit. Outre la pollution de l’air, on se débarrasse également de la pollution visuelle et sonore de nos villes : avoir un décor moins chargé et un silence surchargé peut faire angoisser certains, mais apaisent surtout tous les autres. Si vous restez assez longtemps, le choc n’en sera que plus terrible quand vous rentrerez en ville. Il n’y a pas que la montagne qui fait cet effet-là d’ailleurs, mais toute excursion dans la nature, vous ne trouvez pas ?

Des activités universelles

Je ne vais pas faire de listing sur les activités que l’on peut pratiquer à la montagne et 20170124_110055leurs bienfaits car vous les connaissez ou devinez déjà. Je vais juste insister sur le fait que la montagne convient à tout le monde et même à ceux qui ont le vertige. A partir du moment où vous pouvez marcher, vous pouvez partir en montagne. Et si vous partez en station, été comme hiver, les villes et villages proposent des activités tellement diversifiées qu’il y en a pour tous les goûts et tous les âges : du spa au ski hors-piste, du rafting à la rando et j’en passe.

Retour à la simplicité

Face à la montagne on se sent tout d’un coup petit. Quelque chose de plus grand, de plus fort et d’incontrôlable se retrouve face à nous et nous n’avons d’autre choix que de s’y plier car tout peut s’y passer : une avalanche, une route non dégagée, une tempête de 20190126_124527neige, une chute… Tout peut arriver si on ne respecte pas un tant soit peu quelques règles de prudence lues ou enseignés par des guides de montagnes. On peut très facilement se mettre en danger. Face à cette grandeur contre laquelle on ne peut lutter, nos problèmes quotidiens deviennent soudain dérisoires et nos perspectives alors se modifient. Alors je ne dis pas qu’une semaine passée à la montagne vous fera régler vos problèmes en rentrant chez vous, mais pour sûr elle vous aura fait prendre du recul et voir les choses différemment, comme  lors de tout changement d’environnement.

Bon, vous l’aurez compris, je suis une grande fan de montagnes, d’autant plus qu’il est très facile pour moi d’y aller juste pour une journée. Et vous ? Etes-vous déjà parti à la montagne ? Le recommanderiez-vous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s