Se déplacer en Malaisie

Faisant un stop à Singapour mais ne voulant pas nécessairement y rester plus de 3-4 jours, la Malaisie est très facile d’accès sans avoir à prendre l’avion.

Pourquoi y aller ? Car c’est un pays qui possède de multiples facettes : religieuses, culturelles, géographiques, humaines et qui est en plus, très sûr si l’on voyage seul. Une telle atmosphère y règne, que cela soit sur les îles ou sur la péninsule, qu’on ne peut pas, ne pas y aller.

Les routes sont en excellent état, et les moyens de transport très accessible. Mais attention tout de même à quelques petit détails…

Bus

Vous pouvez réserver en ligne votre place dans un bus tout confort pour votre première étape. Celle-ci pourrait être à l’ouest avec Melaka, une ville populaire, appartenant au patrimoine mondial de l’Unesco, donc, incontournable. Ou bien vous pourriez partir sur les îles à l’est, avec un départ de ferry à partir de la ville de Mersing par exemple.

Les tarifs annoncés pour un départ de Singapour sont uniquement en dollars singapouriens (SGD). Ils peuvent varier en fonction des heures, mais globalement vous pouvez vous en sortir pour 25 SGD soit 15 euros. Mais une fois en Malaisie, les tarifs sont en Ringgits Malais (MYR), et là les tarifs tombent à 25 MYR soit autour des 5 euros… Attention pour votre retour à Singapour, car là les tarifs varient mais dans les deux monnaies, et vous pourriez passer facilement du simple au quadruple…

Les bus sont d’un très grand confort, climatisés, et calme même s’ils sont pleins !

Toujours rajouter une à deux  heures de trajet par rapport à ceux annoncés, car cela reste l’Asie et l’on ne sait jamais dans quel type de bouchon on va tomber. Regarder aussi en ligne si le bus est plein à l’avance, car cela serait dommage de devoir attendre de nombreuses heures le suivant.

Et petit conseil, à la frontière Singapour-Malaisie, il y a deux douanes à traverser, une du côté Singapourien et une autre du côté Malais, et parfois, le bus change entre les deux ! Alors à chaque fois que vous passez par la douane, surtout prenez toute vos affaires avec vous, car vous ne savez pas si vous allez retrouver le même bus et son chauffeur de l’autre côté de la douane…

Taxis

Le taxi est un des moyens les plus faciles de se déplacer en ville. Ne vous faites pas avoir par les rabatteurs qui vous attendent dès la sortie du bus, leurs voitures ne sont pas forcément accréditées et les taxis eux, possèdent une plaque, mais pas forcément de compteur… Si vous arrivez dans une grande gare routière, il y aura forcément une borne de taxis. Celles que j’ai pu voir et tester sont pratiques, car pas besoin de négocier avec le chauffeur en direct : dans une cabine, un employé vous demande votre destination, vous annonce un prix (prix que vous aurez bien sûr vérifié au préalable) et il appelle ensuite un des chauffeurs disponible (au micro) et lui annonce la destination et le prix à l’avance, donc il ne peut pas le modifier. Peu importe si vous restez un quart d’heure ou une heure dans le taxi, se sera le même prix, l’avantage de ne pas avoir de compteur…

Scooters – Motos

Comme partout en Asie, la moto ou le scooter est un moyen efficace de se déplacer mais surtout pour les locaux ou sur les îles ! Le port du casque n’est pas obligatoire ni le nombre de personnes dessus ! Des fois vous verrez un couple avec leurs deux enfants sur la même moto, sans casques, et zigzaguant entre les voitures… A essayer avec un local, mais je ne recommande pas de le faire tout seul car la signalisation peut s’avérer être manquante sur certains trajets et la circulation dangereuse (parfois loin des standards européens suivant les Etats).

Trishaw malaisien

Le trishaw, soit une alternative au rickshaw, est disponible dans certaines villes et îles de Malaisie. Ce sont des attractions touristiques avant tout et n’ont pas pour vocation seule le déplacement comme en Thaïlande ou en Inde. Ils sont destinés essentiellement aux touristes. Ils sont excessivement décorés et des fois très bruyants (musique très forte : du Rock, du R’n’B ou des musiques locales). Ils sont parfaits pour des photos souvenirs, ou juste pour l’expérience ou pour des déplacements courts. Ils peuvent être négociés pour une course ou pour quelques heures.

La Malaisie est à voir et à parcourir. Prendre son temps est la meilleure manière de profiter du voyage et d’admirer le paysage… Et les transports sont donc indispensables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s